Surveillant ou surveillante pénitentiaire

NIVEAU Brevet ou diplôme de niveau 3
CONCOURS ENAP
FORMATION Rémunérée – 6 mois

Aller au contenu

TOUT CONNAÎTRE SUR CE MÉTIER

SURVEILLANT PÉNITENTIAIRE

Un métier d'autorité et d'écoute

Vos missions
Le surveillant pénitentiaire prend en charge les personnes confiées par les autorités judiciaires. Il en assure la garde et la surveillance. Il contribue par ailleurs à la réinsertion des personnes placées sous main de justice, aux côtés des services pénitentiaires d'insertion et de probation (SPIP) et des partenaires.
Comme tous les personnels pénitentiaires, il est soumis au code de déontologie du services public pénitentiaire.

Compétences

Sens de l'écoute
5 sur 5
Stabilité
5 sur 5
Aptitudes au travail de jour comme de nuit
5 sur 5
Rigueur, impartialité
5 sur 5

Voie d'accès
Concours externe : vous êtes titulaire du brevet national des collèges ou un diplôme ou titre classé au moins de niveau 3. Une fois admis au concours, les élèves surveillants suivent une formation de 6 mois dispensée à l'École nationale d'administration pénitentiaire située à Agen (Lot-et-Garonne). Cette formation fait alterner cours théoriques (droit pénitentiaire, connaissance des populations prises en charge, gestion du stress, techniques d'intervention...) et stages pratiques en établissement pénitentiaire.

ÉVOLUTION & RÉMUNÉRATION

  1. Élève 1168 €*
  2. Surveillant 1579 € à 2227 €**
  3. 1er surveillant 2012 € à 2432 €**
  4. Major 2277 € à 2578 €**

* Rémunération nette mensuelle au 01.04.2019, hors primes de stage.
** Rémunération nette mensuelle au 01.04.2019 comprenant les primes liées aux fonctions (PSS, ICP), hors heures supplémentaires, dimanche et jours fériés, nuits, et primes liées à la situation familiale ou géographique. 
 

PORTRAIT

Après une formation de 7 mois à l’École nationale de l’administration pénitentiaire (ENAP), Albert a rejoint, en 2004, le Centre pénitentiaire de Fresnes où il a travaillé 4 ans. Depuis, il a exercé des fonctions très différentes : expert greffe sur une application informatique, référent « Quartier arrivants » et surveillant « Parcours d’exécution de la peine », formateur des personnels. Dans ce dernier cas, il a passé avec succès un concours ; puis un autre, celui de 1er surveillant. Rencontre.

École nationale d’administration pénitentiaire

L’ÉNAP assure la formation initiale de l’ensemble des personnels pénitentiaires, suite à leur réussite aux concours.

ENAP

L’École a pour mission d’apporter aux fonctionnaires pénitentiaires une formation professionnelle théorique et pratique. Celle-ci fait alterner périodes de stages et de scolarité. Elle offre également des possibilités de perfectionnement et de formation continue, que ce soit pour se préparer à une promotion (formation dite d’adaptation à la fonction) ou pour maintenir un niveau de compétences en adéquation avec les évolutions de l’institution et des métiers

Ces métiers peuvent vous intéresser

Directeur ou directrice des services pénitentiaires

Le directeur des services pénitentiaires met en œuvre la politique définie pour la prise en charge des personnes faisant l’objet d’une mesure privative de liberté. 

Conseiller ou conseillère pénitentiaire d'insertion et de probation

Un métier dont l'un des objectifs est de participer à la prévention de la récidive. Il aide à la prise de décision judiciaire, participe à l’individualisation des peines et à leur exécution.

Directeur ou directrice pénitentiaire d'insertion et de probation

Élaborer et mettre en œuvre la politique de prévention de la récidive et d'insertion des personnes placées sous main de justice

Contactez-nous

Vous avez besoin d'informations sur les procédures administratives et le recrutement ?