Surveillant ou surveillante pénitentiaire

NIVEAU Titulaire d'un brevet ou d'un diplôme de niveau 3
CONCOURS ENAP
FORMATION Rémunérée – 6 mois

Aller au contenu

TOUT CONNAÎTRE SUR CE MÉTIER

SURVEILLANT PÉNITENTIAIRE

Nouveau concours ouvert !

Un métier d'autorité et d'écoute

Vos missions
En tant que surveillant pénitentiaire, vous êtes l’acteur principal de la détention. Vous serez l'interlocuteur privilégié des personnes détenues et les accompagnerez au quotidien. Vous serez garant de la sécurité et œuvrerez à transformer et à protéger des vies. Vous serez un acteur de la réinsertion des personnes détenues, en collaboration avec les personnels pénitentiaires d’insertion et de probation.

- La dimension sécuritaire se reflète dans les tâches quotidiennes du surveillant : maintenir le calme en détention, accompagner les mouvements, assurer leur fluidité inspecter les cellules, réaliser des fouilles…
- La contribution à la réinsertion s’incarne aussi dans des actes quotidiens : dialoguer avec la personne détenue, apprendre ou réapprendre les règles du vivre ensemble, l’accompagner dans les activités (travail, cours…), l’orienter dans la gestion de ses requêtes et contribuer à la socialisation de la personne détenue durant sa peine.

Rejoignez une équipe soudée pour réaliser des missions passionnantes où aucune journée ne se ressemble !

Votre savoir-être, votre capacité à prendre du recul et votre intégrité seront des qualités essentielles pour mener à bien vos missions. Les surveillants ont un devoir d’exemplarité vis-à-vis des personnes détenues, et comme tous les personnels pénitentiaires, ils sont soumis au code de déontologie du service public pénitentiaire.

Compétences

Sens de l'écoute
5 sur 5
Stabilité
5 sur 5
Aptitudes au travail de jour comme de nuit
5 sur 5
Rigueur, impartialité
5 sur 5

Voie d'accès
Concours externe : vous êtes de nationalité française et avez entre 18 et 45 ans. Vous êtes titulaire du brevet national des collèges ou un diplôme ou titre classé au moins de niveau 3, et êtes en possession de vos droits civiques et d’un casier judiciaire vierge.

Une fois admis au concours et désormais élève surveillant, vous suivrez une formation de 6 mois dispensée à l'École nationale d'administration pénitentiaire située à Agen (Lot-et-Garonne). Cette formation fait alterner cours théoriques (droit pénitentiaire, connaissance des populations prises en charge, gestion du stress, techniques d'intervention...) et stages pratiques en établissement pénitentiaire.

ÉVOLUTION & RÉMUNÉRATION

La pluralité des missions et des compétences inhérentes au métier de surveillant pénitentiaire offre une grande diversité d’évolutions professionnelles. De nouvelles missions pourront ainsi vous être confiées : moniteur de sport, formateur, membre des équipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS) ou chargé d’extractions judiciaires, chargé de la surveillance électronique ou du renseignement pénitentiaire.

Vous aurez également l’opportunité d’évoluer au sein du corps de métier : de surveillant à major, de lieutenant à commandant pénitentiaire, vous aurez la possibilité d’accéder à différents niveaux de responsabilité

  1. Élève 1164 € (hors primes de stage)
  2. Surveillant 1584 € à 2237 €*
  3. 1er surveillant 2022 € à 2442 €*
  4. Major 2282 € à 2592 €*

* Rémunération nette mensuelle au 01.01.2020 comprenant les primes liées aux fonctions (PSS, ICP), hors heures supplémentaires, dimanche et jours fériés, nuits, et primes liées à la situation familiale ou géographique.

PORTRAIT

Albert a rejoint, en 2004, le Centre pénitentiaire de Fresnes où il a travaillé 4 ans. Depuis, il a exercé des fonctions très différentes : expert greffe sur une application informatique, référent « Quartier arrivants » et surveillant « Parcours d’exécution de la peine », formateur des personnels. Dans ce dernier cas, il a passé avec succès un concours ; puis un autre, celui de 1er surveillant. Rencontre.

École nationale d’administration pénitentiaire

L’ÉNAP assure la formation initiale de l’ensemble des personnels pénitentiaires, suite à leur réussite aux concours.

ENAP

L’École a pour mission d’apporter aux fonctionnaires pénitentiaires une formation professionnelle théorique et pratique. Celle-ci fait alterner périodes de stages et de scolarité. Elle offre également des possibilités de perfectionnement et de formation continue, que ce soit pour se préparer à une promotion (formation dite d’adaptation à la fonction) ou pour maintenir un niveau de compétences en adéquation avec les évolutions de l’institution et des métiers

Ces métiers peuvent vous intéresser

Lieutenant ou lieutenante pénitentiaire

Le lieutenant pénitentiaire encadre des équipes de personnels pénitentiaires et veille à la prise en charge des personnes faisant l’objet d’une mesure privative ou restrictive de liberté.

Directeur ou directrice des services pénitentiaires

Le directeur des services pénitentiaires met en œuvre la politique définie pour la prise en charge des personnes faisant l’objet d’une mesure privative de liberté. 

Conseiller ou conseillère pénitentiaire d'insertion et de probation

Un métier dont l'un des objectifs est de participer à la prévention de la récidive. Il aide à la prise de décision judiciaire, participe à l’individualisation des peines et à leur exécution.

Contactez-nous

Vous avez besoin d'informations sur les procédures administratives et le recrutement ?